Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

La vision qui trahit

Publié le par Myriam CHAMAND

Je vais vous expliquer une histoire qui s’est passée aux Etats Unis dans les années 80 -90 au sujet d’une toute jeune famille installée dans une maison fraîchement achetée.

Je vous montre également à quel point il est primordial de “voir” dans l’au-delà pour être capable d’appréhender un esprit, de devenir furtif pour l’observer car malheureusement souvent il trahit votre vision.

Donc cette petite famille composée d’un père, d’une mère et d’une petite fille d’environ 2-3 ans, je ne sais plus exactement, ont acheté leur première maison inhabitée d’ailleurs pendant 4-5 années environ. Pendant les premières semaines, tout se passait très bien, la vie était paisible tout allait pour le mieux.

Ensuite, des phénomènes paranormaux “minimes” se sont déclarés. Les parents ont cru que cette vieille maison de plus de 100 ans craquait sans plus, pour eux c’était normal. Les problèmes ont commencé lorsque la petite puce dans sa chambre pleurait toutes les nuits sans pouvoir se rendormir. Les parents en ont parlé à une voisine du quartier et qui par chance était médium. Très bien donc cette dame rentre dans la maison et dans la chambre de la petite fille ; elle y voit un esprit enfant, une petite fille et prévient aussitôt les parents qu’il n’y a aucun danger.

Là en tant que Chamane, mon rôle sera d’observer cet esprit enfant pour savoir quelles sont les conséquences réelles pour cette petite et le faire partir surtout !!

Pour cette histoire, la médium n’a pas proposé aux parents de faire partir cet esprit. Une erreur monumentale car en fait cet esprit sans “danger” à priori s’est révélé être un esprit démoniaque qui par exemple a quand même tiré les pieds du père dans son lit pendant son sommeil les parents et la petite fille ont donc quitté les lieux et à ce jour cette maison est toujours vide à ma connaissance.

En clair, nous chamane sommes capables d’observer un esprit pendant quelques jours, c’est notre manière d’agir AVANT d’exécuter quoique ce soit. Lorsqu’un ou une client(e) m’appelle je précise toujours que je mets en place une période que j’appelle d’”observation” pour justement savoir à quoi j’ai à faire, ensuite je peux prendre les résolutions que j’ai acquises pendant toute mon initiation. On ne maîtrise pas un esprit, il ne faut pas rêver, on négocie, on communique, l’approche est spécifique au départ, et différente de chaque esprit. Lorsque toutes ces étapes sont établies, je protège d’ores et déjà le domicile, les personnes qui vivent dans le lieu ensuite je peux procéder à mes travaux OUF !

Ne vous fiez jamais à ce que vous voyez, vous êtes en général, déçu on me parle d’une petite mamie avec un chignon gris toute inoffensive ou d’autres choses de ce genre donc attention.

A bientôt pour d’autres révélations ...

Myriam Chamand 06 69 47 04 95

Voir les commentaires

La "Chasse" aux esprits

Publié le par Myriam CHAMAND

Aujourd'hui, on parle de "chasse aux esprits". Que signifie cette manière de s'exprimer dans la découverte de l'au-delà et du monde des esprits ? Croyez-vous réellement que cet intérêt des esprits doit obligatoirement se passer de cette façon ?

En tant que chamane, je me rends malheureusement compte des dérives de certains chasseurs, de non initiés et de la méconnaissance des esprits ainsi que la mise en danger des personnes les accompagnant. Je ne peux constater que plus la chasse perdure dans cette attitude offensive et plus la connaissance des esprits s'en éloigne. Avons-nous bien compris l'intérêt pour cet engouement ? (rappel : celui-ci a démarré avec des voyants, médiums de grande envergure aux USA, en France comme ailleurs, c'est devenu une mode dont toute personne souhaitant s'exercer s'en donnent les possibilités (caméras, etc ...)

Un esprit, au commencement, débute une nouvelle histoire dans l'au-delà plutôt complexe ; il s'exprime de différentes manières, avec différentes possibilités, dans différents lieux et dans différentes langues et surtout suivant où il se trouve, depuis combien de temps !

Bon nombre de personnes pensent sincèrement se baser sur les dires de certains chasseurs ou non initiés ! Attention la connaissance des esprits n'est sûrement pas de constater leurs présences et supposer leurs manières d'agir ou de penser, mais de les voir, comprendre leur histoire à travers des ressentis et surtout de résoudre leurs problèmes pour ne plus constater leurs présences. Il n'y a que des personnes capables de les voir pour saisir toutes les nuances, messages, souhaits, s'en protéger ....

Pour cela, je le rappelle il faut plusieurs années d'apprentissage avant de pouvoir s'exercer, il faut donc les écouter, s'approcher, le plus calmement possible, ne pas générer de bruit, car les esprits perçoivent les sons de notre dimension comme si nous étions sous l'eau et cela les agacent. Pour moi, les esprits en général ont besoin d'aide malheureusement leur âme les ayant quitté, c'est vrai ils se manifestent bien difficilement pour nous en tout cas, un esprit ne peut demeurer dans cet état plus de dix ans de notre temps, sinon les conséquences peuvent devenir dramatiques, pour nous ! Il faut apprendre certains points importants avant de les approcher et surtout à utiliser des moyens de protection en cas de problèmes, possession, ils peuvent vous suivre jusqu'à votre domicile etc ... Je conseille fortement avant d'entrer dans une pièce ou un lieu habité donc hanté, de bien ressentir les choses, l'environnement, l'esprit et les risques encourus "voir" avec ses yeux, "sentir" avec son coeur ! Nous en sommes tous capables mais nous avons oublié !!

Les esprits ne représentent en aucun cas la Foire du Trône ou bien le défoulement du week end par des profanes ou non initiés au monde des esprits ! On ne peut prétendre être l'expert le plus reconnu pour chasser les esprits, qui je vous le rappelle sont des ex êtres humains, les voir en tant que tels nous replacent devant la vie, la mort, le respect, l'amour de l'inconnu et de l'invisible ! J'aide les esprits à partir car je ressents leur désespoir, leurs difficultés, leurs souffrances et quel soulagement et quelle fierté dont je suis envahie quand ma tâche est terminée, j'ai remis de l'ordre dans le chaos.

A l'heure actuelle, je tire la sonnette pour des personnes qui ne se rendent pas compte à quel point ils se mettent en danger car il n'y a pas que des esprits errants ! Chamane et sorcière depuis l'enfance, je puis vous assurer qu'il y a des étapes pour les approcher. Leur mode de fonctionnement ou de penser n'est plus le même que le nôtre, c'est un précepte inné. J'ai vu et entendu des horreurs sur des esprits complètement erronées ou au contraire de ce qu'ils représentent en général. Ils évoluent, progressent tous différemment suivant leurs propres histoires et ce qu'il reste de leur "mémoire" dans l'au-delà dont l'être humain est très loin d'imaginer tellement les dimensions sont nombreuses et très complexes, d'ailleurs j'en découvre sans cesse et pourtant croyez-moi je vois depuis jeune !


En clair, cette société s'est confortée dans l'idée de chasser les esprits par conviction, alors qu'il faut tout simplement apprendre à vivre avec eux ou les aider c'est une phase primordiale pour accepter notre réalité et l'au-delà. Pour moi, celle-ci représente la phase d'acceptation pour passer à la suivante la phase de mâturité ou "coordonnante". Notre richesse : nous pouvons aider un esprit comme celui-ci peut nous aider c'est émouvant !

Je mets en garde outre mesure les rituels exécutés chez soi, trouvés dans un livre, sur internet ... ou transmis de père en fille, mère en fils attention ... pour appeler les esprits !!!! Il est vrai que les médias, films ... nous ont effectivement habitués à cela ; il faut être capable de voir dans l'au-delà pour savoir ce qui se passe tout autour de soi lors d'un rituel car celui-ci attire plus d'esprits dont vous ne pourriez le penser et poser de graves problèmes par la suite. Pour ma part, je me projette dans l'au-delà pour exécuter mes rituels donc je me vois en tant qu'esprit !

Tout au long de mon parcours, les esprits m'ont appris une seule chose, "la vie est écrite simplement" donc s'il vous plaît respectez la et les esprits, gagnez en humilité.

Publié par Chamand Myriam à 16:12:00 sur blogspot

Envoyer par e-mailBlogThis!Partager sur TwitterPartager sur FacebookPartager sur Pinterest

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le par Myriam CHAMAND

Parler du passé exulte la croyance en l'avenir et conforte sa foi en la vie.

Parler de soi requiert clarté, honnêteté envers soi-même et conduit à des relations familiales, amicales, sociales plus sereines.

Myriam Chamand Chamane http://www.street7th.com

Voir les commentaires

La Sagesse et les soins

Publié le par Myriam CHAMAND

Voir les commentaires

Nouveau !

Publié le par Myriam CHAMAND

Voir les commentaires

Nouveau concept de conférences-débâts !

Publié le par Myriam CHAMAND

Nouveau concept de conférences-débâts !

STREET 7TH vous propose des conférences-débâts sur le chamanisme, les esprits c'est un concept unique en France ! Merci de visiter notre site www.street7th.com.

Voir les commentaires

Bonne année 2015

Publié le par Myriam CHAMAND

Bonne année 2015

Bonjour à tous !

Je vous souhaite une année 2015 pleine de bonheurs et de mystères !

Bientôt, je reprendrai la rédaction de mes expériences.

Myriam Chamand

www.street7th.com

https://plus.google.com/+ChamandMyriamStreet7th/about

Voir les commentaires

L'animisme

Publié le par Myriam CHAMAND

Il est loin le temps où l'on considérait le Chamane comme "un manant de magicien qui converse avec les démons" (citation du prêtre Avvakum Petrovitch). Cette description datant du XVII ème siècle n'honore en rien le shaman d'aujourd'hui.


A l'heure actuelle, nous considérons le chamane comme un être sorcier sans moralité, une personnalité triste et vivant en totale apparté, faisant peur.


Aujourd'hui encore des méconnaissances profondes de, nous chamanes, de nos possibilités grandes et surprenantes bloquent considérablement nos relations sociales mais nourrit encore plus notre relation avec l'au-delà ainsi que les esprits avec lesquels nous travaillons jour et nuit pour aider des gens voire beaucoup plus.


Notre "métier" nous encourage tous les jours à exécuter des rituels pour aider les personnes qui nous contactent MAIS force est de constater que le chamane n'a pas sa place dans cette société. Comment doit-on agir pour nous faire connaître, comment peut-on expliquer aux gens que nos dons, nos guérisons, notre savoir nous vient directement de l'au-delà, des esprits si puissants qui nous ont choisi en général à la naissance ? L'inconnu, l'invisible, les non-initiés ne peuvent saisir les différentes nuances des deux mondes.


Alors, pour moi la meilleure des solutions est d'organiser des conférences débats en petits groupes pour permettre aux personnes désireuses de savoir, de poser des questions, de partager leurs expériences et surtout de comprendre notre mode de fonctionnement ainsi de nous dissocier des sorciers qui agissent dans le but de détruire, d'affaiblir nos concitoyens sans moralité et foi.


Nous-mêmes avons eu du mal à accepter cette mission et ce pour toute notre vie à un moment donné ! Dans mon cas, ma punition a été très sévère à plusieurs reprises. Le partage de connaissances est un moyen imparable pour transmettre ! Nos rituels, notre savoir ne peut en aucun cas devenir connu des non initiés mais nos modes de fonctionnement nous représentent et l'essence de nos savoirs représente clairement la vie, l'être humain, l'être guide dans l'au-delà etc ... bref la connaissance de la vie !


Je constate avec joie grâce aux scientifiques, aux ethnologues, botanistes que le chamane est considéré comme une symphonie entre la magie et la science. Ils nous perçoivent sur l'axe du monde.
Ils ont récolté tellement d'informations sur environ cinq siècles d'études, sur nos pratiques, pouvoirs et vision du monde que je l'espère passionnera nos contemporains.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaman


http://fr.wikipedia.org/wiki/Avvakoum



Je vous invite à me donner vos avis à très bientôt !

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le

Bonjour à tous !

Comme promis, je vous présente mon premier mini livre relatant mes toutes premières expériences en tant que chamane ; ce livre détaille également mes avis et opinions personnels sur la chamanisme.

Voir les commentaires

L'au-delà pour une âme perdue et ses conséquences

Publié le

D'après l'anthropologue australien Adolphus Peter Elkin en 1945, il écrivit ce qui suit :

"Enfin, il faudrait insister sur le fait que la vie d'un homme-médecine (ou femme médecine en ce qui me concerne) est faite d'autodiscipline, accompagnée d'une formation, de responsabilités sociales et de rapports avec des forces et des êtres spirituels puissants. Il doit agir avec sang froid et pondération lorsqu'on sollicite ses services, et non comme s'il était affligé ou dominé par un quelconque trouble mental. Il ne recherche pas la connaissance et le pouvoir nécessaires par le truchement d'une drogue et d'une danse emportée, mais plutôt par la quiétude et la réceptivité, la méditation et la remémoration, l'observation et la déduction, la concentration et la décision. Il a été préparé et formé pour exercer sa profession selon des règles établies. Celle-ci n'est pas une lubie, même s'il peut arriver parfois qu'un homme soit trompé en croyant qu'il "a été initié" au cours d'un rêve, mais cela ne le rendra pas crédible pour autant. De la même façon, nous devons distinguer chez nous le psychothérapeute, l'analyste confirmé et accrédité, de l'amateur qui a une lubie psychanalytique ou apparentée. Ce dernier en général quelque peu anormal et paraît incapable de voir clair en lui-même ou de prendre conscience qu'il devrait chercher à le faire."

En quelques mots Monsieur ELKIN, décrit amplement et naturellement la femme-médecine que je suis, ainsi que mon parcours de vie, mes responsabilités vis à vis des personnes qui viennent me consulter sans drogue et danse mais en mélangeant la quiétude, la concentration etc ... pour aboutir à des soins personnels, adaptés et ciblés. Nul doute que ces quelques mots pourront vous éclairer sur le rôle du Chamane, plutôt néo-chamane aujourd'hui.

Pour ma communauté, je représente une personne tout à fait normale. Je vis une vie familiale et sociale paisible, ordinaire.

Il y a quelques mois, décédait mon papa en septembre dernier, jamais je n'aurai pensé que je serais son guide vers l'après. La première semaine, je l'ai cherché, je l'ai appelé et je l'ai trouvé perdu devant une sorte de montagne grise avec des falaises très aiguisées (cela signifie une séparation entre deux mondes) il était bien entendu du mauvais côté et j'ai fait appel à mes guides pour l'aider à passer du bon côté ; aujourd'hui encore, c'est une expérience douloureuse mais libératrice qui aura duré 3 semaines environ et pendant celles-ci je me suis battue tous les jours, pour le diriger grâce à un guide d'exception que je côtoie dans l'au-delà Mireille. Cet esprit m'a expliqué beaucoup de choses, donc j'ai appris énormément en sa présence, je connais beaucoup mieux l'accompagnement d'un être.

J'ai guidé mon papa car il ne cessait de se tromper de chemin eh oui ! Lorsque l'on arrive dans l'au-delà, ce qu'il faut comprendre c'est que votre âme ne va pas tout droit et tout naturellement vers la lumière ; si son âme est épuisée, sans énergie pour la nourrir, elle n'aura jamais la force de partir tout bonnement. Dans le cas de mon papa, il est parti suite à un cancer des poumons et était malade depuis des années. Son âme et son esprit étaient épuisés.

D'ailleurs, les moines bouddhistes accompagnent toutes les personnes décédées, donc leurs âmes, vers la lumière ; ces prières durent environ 24 à 48 h après le décès. Ce qui arrive le plus souvent, c'est que nous restons dans l'au-delà, nous observons nos familles, nos voisins ... nous essayons même de communiquer pendant environ 40 à 49 jours.

Pendant cette phase, ce qui n'inclut pas toutes les âmes, seulement je le rappelle, celles qui ne trouvent pas le chemin, l'âme va délirer (va vivre comme dans un mauvais cauchemar) en fait ce sont ses peurs, ses croyances, sa vie, ses fautes quand la personne était vivante qui rejaillit dans l'autre monde. Cette âme donc confrontée à ses peurs ... ne trouvant pas LA solution pour y remédier va se rapprocher de sa famille et rester proche d'elle, ce qui découle des difficultés pour la famille de faire le deuil.

L'âme va donc essayer de communiquer par le biais des énergies et celles-ci vont transmettre la tristesse, la peur de cette âme comme un courant électrique aux membres de sa famille qui va le sentir et alimenter encore plus la douleur et la perte d'un être cher. Les deux mondes sont séparés par des énergies et pour communiquer il faut une personne capable de relier les deux mondes (Chamane) et trouver des solutions pour le départ de cette âme.

L'acceptation de la mort pour cette âme sera difficile, elle ne comprend pas dans la dimension où elle se trouve, son chemin, ses choix ... ne sont plus les mêmes, ses sensations, ses rencontres TOUT devient compliqué, comment , va-t-elle pensé, puis-je sortir de ce cauchemar ?

En tant que Chamane, nous devons parfois travailler avec des âmes qui sont sur le même chemin de perdition et leur permettre de s'en aller sans peur, l'accompagnement est primordial pour cette âme qui va sûrement se réincarner.

De cette expérience, je sais pertinement où se trouve mon père, je suis fière de l'avoir guidé car j'ai pû lui répéter maintes fois que je l'aimais et qu'il me manquait. Il m'a demandé plusieurs fois de passer des messages à ma famille, j'ai toujours respecté ses voeux même dans l'au-dela. Mon père n'est évidemment plus le même, mais il demeure dans les rayons du Divin, je suis fière de lui et je suis fière d'être sa fille car il m'a vu naître et de suite il m'a prise dans ses bras ; ce cycle, ma naissance et sa mort représente un symbole très fort car à mon tour je l'ai guidé, comme si je l'avais pris dans mes bras pour le protéger et le guider peut-être pour le rassurer et accomplir mon rôle de Chamane.

Voir les commentaires

1 2 > >>