Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

L'animisme

Publié le par Myriam CHAMAND

Il est loin le temps où l'on considérait le Chamane comme "un manant de magicien qui converse avec les démons" (citation du prêtre Avvakum Petrovitch). Cette description datant du XVII ème siècle n'honore en rien le shaman d'aujourd'hui.


A l'heure actuelle, nous considérons le chamane comme un être sorcier sans moralité, une personnalité triste et vivant en totale apparté, faisant peur.


Aujourd'hui encore des méconnaissances profondes de, nous chamanes, de nos possibilités grandes et surprenantes bloquent considérablement nos relations sociales mais nourrit encore plus notre relation avec l'au-delà ainsi que les esprits avec lesquels nous travaillons jour et nuit pour aider des gens voire beaucoup plus.


Notre "métier" nous encourage tous les jours à exécuter des rituels pour aider les personnes qui nous contactent MAIS force est de constater que le chamane n'a pas sa place dans cette société. Comment doit-on agir pour nous faire connaître, comment peut-on expliquer aux gens que nos dons, nos guérisons, notre savoir nous vient directement de l'au-delà, des esprits si puissants qui nous ont choisi en général à la naissance ? L'inconnu, l'invisible, les non-initiés ne peuvent saisir les différentes nuances des deux mondes.


Alors, pour moi la meilleure des solutions est d'organiser des conférences débats en petits groupes pour permettre aux personnes désireuses de savoir, de poser des questions, de partager leurs expériences et surtout de comprendre notre mode de fonctionnement ainsi de nous dissocier des sorciers qui agissent dans le but de détruire, d'affaiblir nos concitoyens sans moralité et foi.


Nous-mêmes avons eu du mal à accepter cette mission et ce pour toute notre vie à un moment donné ! Dans mon cas, ma punition a été très sévère à plusieurs reprises. Le partage de connaissances est un moyen imparable pour transmettre ! Nos rituels, notre savoir ne peut en aucun cas devenir connu des non initiés mais nos modes de fonctionnement nous représentent et l'essence de nos savoirs représente clairement la vie, l'être humain, l'être guide dans l'au-delà etc ... bref la connaissance de la vie !


Je constate avec joie grâce aux scientifiques, aux ethnologues, botanistes que le chamane est considéré comme une symphonie entre la magie et la science. Ils nous perçoivent sur l'axe du monde.
Ils ont récolté tellement d'informations sur environ cinq siècles d'études, sur nos pratiques, pouvoirs et vision du monde que je l'espère passionnera nos contemporains.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chaman


http://fr.wikipedia.org/wiki/Avvakoum



Je vous invite à me donner vos avis à très bientôt !

Voir les commentaires

Publié depuis Overblog

Publié le

Bonjour à tous !

Comme promis, je vous présente mon premier mini livre relatant mes toutes premières expériences en tant que chamane ; ce livre détaille également mes avis et opinions personnels sur la chamanisme.

Voir les commentaires

L'au-delà pour une âme perdue et ses conséquences

Publié le

D'après l'anthropologue australien Adolphus Peter Elkin en 1945, il écrivit ce qui suit :

"Enfin, il faudrait insister sur le fait que la vie d'un homme-médecine (ou femme médecine en ce qui me concerne) est faite d'autodiscipline, accompagnée d'une formation, de responsabilités sociales et de rapports avec des forces et des êtres spirituels puissants. Il doit agir avec sang froid et pondération lorsqu'on sollicite ses services, et non comme s'il était affligé ou dominé par un quelconque trouble mental. Il ne recherche pas la connaissance et le pouvoir nécessaires par le truchement d'une drogue et d'une danse emportée, mais plutôt par la quiétude et la réceptivité, la méditation et la remémoration, l'observation et la déduction, la concentration et la décision. Il a été préparé et formé pour exercer sa profession selon des règles établies. Celle-ci n'est pas une lubie, même s'il peut arriver parfois qu'un homme soit trompé en croyant qu'il "a été initié" au cours d'un rêve, mais cela ne le rendra pas crédible pour autant. De la même façon, nous devons distinguer chez nous le psychothérapeute, l'analyste confirmé et accrédité, de l'amateur qui a une lubie psychanalytique ou apparentée. Ce dernier en général quelque peu anormal et paraît incapable de voir clair en lui-même ou de prendre conscience qu'il devrait chercher à le faire."

En quelques mots Monsieur ELKIN, décrit amplement et naturellement la femme-médecine que je suis, ainsi que mon parcours de vie, mes responsabilités vis à vis des personnes qui viennent me consulter sans drogue et danse mais en mélangeant la quiétude, la concentration etc ... pour aboutir à des soins personnels, adaptés et ciblés. Nul doute que ces quelques mots pourront vous éclairer sur le rôle du Chamane, plutôt néo-chamane aujourd'hui.

Pour ma communauté, je représente une personne tout à fait normale. Je vis une vie familiale et sociale paisible, ordinaire.

Il y a quelques mois, décédait mon papa en septembre dernier, jamais je n'aurai pensé que je serais son guide vers l'après. La première semaine, je l'ai cherché, je l'ai appelé et je l'ai trouvé perdu devant une sorte de montagne grise avec des falaises très aiguisées (cela signifie une séparation entre deux mondes) il était bien entendu du mauvais côté et j'ai fait appel à mes guides pour l'aider à passer du bon côté ; aujourd'hui encore, c'est une expérience douloureuse mais libératrice qui aura duré 3 semaines environ et pendant celles-ci je me suis battue tous les jours, pour le diriger grâce à un guide d'exception que je côtoie dans l'au-delà Mireille. Cet esprit m'a expliqué beaucoup de choses, donc j'ai appris énormément en sa présence, je connais beaucoup mieux l'accompagnement d'un être.

J'ai guidé mon papa car il ne cessait de se tromper de chemin eh oui ! Lorsque l'on arrive dans l'au-delà, ce qu'il faut comprendre c'est que votre âme ne va pas tout droit et tout naturellement vers la lumière ; si son âme est épuisée, sans énergie pour la nourrir, elle n'aura jamais la force de partir tout bonnement. Dans le cas de mon papa, il est parti suite à un cancer des poumons et était malade depuis des années. Son âme et son esprit étaient épuisés.

D'ailleurs, les moines bouddhistes accompagnent toutes les personnes décédées, donc leurs âmes, vers la lumière ; ces prières durent environ 24 à 48 h après le décès. Ce qui arrive le plus souvent, c'est que nous restons dans l'au-delà, nous observons nos familles, nos voisins ... nous essayons même de communiquer pendant environ 40 à 49 jours.

Pendant cette phase, ce qui n'inclut pas toutes les âmes, seulement je le rappelle, celles qui ne trouvent pas le chemin, l'âme va délirer (va vivre comme dans un mauvais cauchemar) en fait ce sont ses peurs, ses croyances, sa vie, ses fautes quand la personne était vivante qui rejaillit dans l'autre monde. Cette âme donc confrontée à ses peurs ... ne trouvant pas LA solution pour y remédier va se rapprocher de sa famille et rester proche d'elle, ce qui découle des difficultés pour la famille de faire le deuil.

L'âme va donc essayer de communiquer par le biais des énergies et celles-ci vont transmettre la tristesse, la peur de cette âme comme un courant électrique aux membres de sa famille qui va le sentir et alimenter encore plus la douleur et la perte d'un être cher. Les deux mondes sont séparés par des énergies et pour communiquer il faut une personne capable de relier les deux mondes (Chamane) et trouver des solutions pour le départ de cette âme.

L'acceptation de la mort pour cette âme sera difficile, elle ne comprend pas dans la dimension où elle se trouve, son chemin, ses choix ... ne sont plus les mêmes, ses sensations, ses rencontres TOUT devient compliqué, comment , va-t-elle pensé, puis-je sortir de ce cauchemar ?

En tant que Chamane, nous devons parfois travailler avec des âmes qui sont sur le même chemin de perdition et leur permettre de s'en aller sans peur, l'accompagnement est primordial pour cette âme qui va sûrement se réincarner.

De cette expérience, je sais pertinement où se trouve mon père, je suis fière de l'avoir guidé car j'ai pû lui répéter maintes fois que je l'aimais et qu'il me manquait. Il m'a demandé plusieurs fois de passer des messages à ma famille, j'ai toujours respecté ses voeux même dans l'au-dela. Mon père n'est évidemment plus le même, mais il demeure dans les rayons du Divin, je suis fière de lui et je suis fière d'être sa fille car il m'a vu naître et de suite il m'a prise dans ses bras ; ce cycle, ma naissance et sa mort représente un symbole très fort car à mon tour je l'ai guidé, comme si je l'avais pris dans mes bras pour le protéger et le guider peut-être pour le rassurer et accomplir mon rôle de Chamane.

Voir les commentaires

Assistance

Publié le

Je vous présente une nouvelle expérience que je désire partager avec vous !

J'ai assisté une femme du 17ème siècle à se libérer d'une sorte de prison de la magie noire, sorcière donc, habillée d'un bonnet blanc, d'une robe grise et d'un tablier blanc. Je me trouvais dans cette petite maison en bois sans confort avec pour pièce principale le salon, cuisine et entrée, une table en bois marron rectangulaire était au centre de celle-ci.

Elle était seule ...

J'ai tout d'abord observé ce qui se passait comme à mes habitudes, elle vaquait à ses occupations quotidiennes.

Lorsque je dois aider une personne, mes guides me transposent dans l'univers de cette personne, maison, habitudes, son entourage, passé ou présent, peu importe l'heure, le moment .... je dois y aller !

Je me rends compte qu'il n'y a rien de précis, je ne ressens pas de lourdeur, pas d'esprit vagabondant, rien de spécial, j'observe une fois encore .... cela signifiait que les "blocages" générés par la magie noire devaient être bannis simplement sans combattre.

Je travaille en relation avec son esprit qu'est-ce que cela veut dire ? Cette femme m'a ressentie et vue dans ses visions, nous avons donc coopérer grâce à son esprit pour la libérer de cette magie noire elle a demandé de l'aide avant toute chose.

L'esprit est la porte la plus accessible pour tous les rituels et pour vous atteindre, votre âme reflète votre conscience et l'esprit une sorte de matières intellectuelles dans lesquelles toutes sortes d'énergies peuvent circuler. Je lui ai donc parlé, de sorcière à sorcière, elle s'est allongée sur la table en bois, cela me convenait parfaitement car elle était en hêtre un très bon point, donc elle s'est aspergée d'eau de source de la tête aux pieds, puis elle se versa de l'huile de ricin pareillement sur tout le corps, de l'eau de source et encore de l'huile de ricin, malheureusement pour la personne elle doit absolument rester pendant une heure sur cette table et mouillée.

Lors de rituels de guérisons, mes guides me conseillent, me parlent, me jugent sur la méthode à employer et les herbes, huiles ou autres pour m'assister.

L'huile de ricin est connue pour de nombreuses guérisons. Je vous conseille vivement de lire Edgar Cayce, car suite à cette scène j'ai fait des recherches sur l'huile de ricin, et je suis plutôt stupéfaite.

L'heure passée, elle se leva ; entre elle et moi, un rideau d'eau qui s'étiolait au fur et à mesure, nous étions toutes les deux, debout, face à face. On se mit à toucher des mains ce rideau d'eau étonnées du résultat !

Cet espace temps, représenté par le rideau d'eau, est une réponse à la matière. Cela veut dire une communication entre deux espaces temps, les énergies accumulées sont connectées à nos esprits et répondent tout simplement à une cohésion entre tous ces éléments. Nous avons donc tous réussi ! L'eau symbolise une décharge d'énergies, mauvaises et cumulées et une réappropriation de bonnes énergies, d'un bon équilibre. Le but : purifier l'atmosphère, l'environnement de cette femme et éloigner les mauvaises énergies.

Pour les indiens d'amérique, l'au-delà n'existe pas, il y a d'autres mondes et moi j'y crois fermement.

Voir les commentaires

Moi & Moi

Publié le

La solitude

Avec le recul, je me rends compte combien la solitude a toujours été mon parcours, ma vie, mes choix.

Je suis en permanence en proie à la solitude, toujours attirée par la forêt, toucher la mousse, sentir cette odeur d'humidité, de voir des animaux, de me recueillir, de partager avec mes animaux totem des moments extraordinaires, et mes esprits guides. Comment puis-je vous expliquer ? Lorsque je me projette dans l'autre monde, je peux guérir, réagir contre un esprit malveillant, me recueillir devant des esprits qui m'aident à avancer, partager des moments plus que magiques, mais je peux aussi me projeter dans des endroits qui ressemblent aux nôtres, forêts, rivières, églises, monuments ... Ces moments-là sont intenses à chaque fois et alimentent ma foi en la vie, comme une romance, un fleuve qui coule sereinement, un vent qui vous caresse le visage. Cette faculté de me situer dans un état de conscience et en plus de profiter d'un endroit merveilleux où je peux me reposer, méditer, ça n'a pas de prix. Dans l'au-delà, ce qu'il faut savoir, c'est que je vois et entends, je sens.

A 42 ans, je remercie mes esprits guides, de m'avoir donné l'essentiel : l'amour de la vie, j'ai passé bien évidemment des épisodes douloureux et inconfortables, mais peu importe. Aujourd'hui, leurs présences sont vitales ! Ils m'ont formé pendant toute cette période de solitude, soutenus (je peux leur parler à tout moment et eux de mêmes) en bref la solitude est essentielle pour communiquer dans l'au-delà et être en accord avec les traditions chamaniques des esprits qui m'accompagnent.

Mes parents ont été à mes côtés et je pense qu'ils n'ont pas su comprendre ma solitude, cela leur faisait peur ! Ils pensaient sûrement au mal-être, de l'adolescente ; j'étais une enfant comme retirée du monde, je voyageais énormément dans ma tête, je rêvais (je pensais rêver), toute cette période qui a duré plus de 20 années ont déstabilisé mes parents et je m'en excuse de tout mon être. Etre parent d'un ou d'une enfant chamane choisi(e) à la naissance et vivant dans ce siècle est une douleur sans nom, c'est dur, long, incompréhensif, l'isolement est naturel pour nous chamanes mais contradictoires pour les proches.

Aujourd'hui, je rends hommage ... à mes parents .... à ma famille .... et à celle que mon coeur n'oubliera jamais Mamie Anne-Marie Chamand de La Réunion.

Voir les commentaires

Mes coordonnées

Publié le

Bonjour à tous,

Vous pouvez vous exprimer sur mon site soit en m'envoyant une demande personnelle ou bien sur mon questionnaire. Voici les liens :

https://sites.google.com/site/latelierdunemagiciennechamane/Contactez-moi

https://sites.google.com/site/latelierdunemagiciennechamane/vos-avis-et-opinions

Présentation de mes rituels

https://docs.google.com/presentation/d/1lOGYcxaKCnQcb--gpqLnyTyrlTxTl0W2gmj_JNUG8OA/edit?usp=sharing

Myriam Chamand

Voir les commentaires

Expérience chamanique avec un esprit de la surnature !

Publié le

J'habite Réalmont - 81120 France, depuis fin 2010, et je me plais à vivre dans un village pour bon nombre de raisons. Chaque année, Réalmont organise une manifestation très importante RE'AL'CROCHE une culture nord américaine à nos portes bref superbe, voitures américaines, des motos, habits, chapeaux, objets divers ... Musiciens, de vrais indiens aussi nous font profiter de leurs cérémonies et savoirs ancestraux bref c'est une manifestation et un pur bonheur pour moi !

www.realcroche.com

Ce Festival attire énormément de monde c'est la folie et a toujours lieu vers les 19-20-21-22 Juillet pendant l'été.

Pendant que je visitais un stand, je me suis attardée sur un crane de bison, équipé de ses énormes cornes, posé par terre ; je l'ai caressé ne sachant pas la sensation que l'on éprouvait. Tout en effleurant ce squelette, j'ai vu un bison dans une plaine, dans une vision, sans plus. Je devais rejoindre mon frère devant la poste qui arrivait de Toulouse, je me mets sur le trottoir pour qu'il puisse m'apercevoir correctement et se garer sans difficulté car c'était la première fois qu'il venait sur Réalmont j'étais très heureuse.

Je tenais dans la main droite mon téléphone rose LG, il faisait chaud, en face de moi le "Café Moderne" et des gens sur la terrasse, une mini tornade s'est emballée et tournoyait assez fortement et venait sur moi, il y en a souvent pendant l'été rien d'alarmant mais cette fois-ci, j'ai senti un museau lançant ma main droite vers le haut et mon téléphone s'est retrouvé au milieu de l'avenue centrale et des voitures, je n'ai rien compris les personnes profitant de la terrasse m'on regardé plutôt stupéfaits. Je cours et ramasse mon téléphone.

Je reviens sur le trottoir très gênée que tout le monde me scrute de cette manière ; malgré tout, je repense à ce qui vient d'arriver, je me dis mais c'est invraisemblable ! J'ai bien senti un museau de bison, des poils durs. En tant que Chamane, je suis capable, par expériences, de communiquer avec les esprits et la surnature, en caressant son squelette j'ai eu l'honneur de rencontrer son esprit, cette expérience restera un moment magique.

A bientôt ...

Voir les commentaires

Mes premiers rituels initiatiques !

Publié le

J'habitais une charmante maison plein pied avec un peu de terrain sur la commune de la Bretagne (Ile de La Réunion), juste en face il y avait un bosquet ; j'avais plaisir à y aller pour être au frais lors de grandes chaleurs. Un jour, pourtant je me suis avancée vers le milieu de ce bosquet pour chercher encore plus de fraîcheur quand je vis devant moi des toiles d'araignées qui partaient du sol vers le milieu des arbres quelque chose d'énorme, haut, large et des araignées noires à pattes noires rayées jaune à profusion ; je me suis retrouvée au centre de ce "boomker" coincée ne pouvant ni avancer ni reculer ni m'échapper sur les côtés, je regarde derrière moi et là stupéfaction comment suis je rentrée dans ce cercle de toiles d'araignées sachant que le chemin d'accès était en serpentin et tout en sachant que j'ai marché bien droit devant ? A ce moment-là j'ai paniqué, je tournais sur moi-même les grosses araignées (babouks) au nombre de 20 environ ont commencé à bougé, avec mes savattes je crissais les feuilles séchées et je les dérangeai, j'analyse comment me sortir de cette situation et d'un coup je cours sans réfléchir avec la peur au ventre tout droit ....

Quelques heures plus tard, je me suis posée la question suivante : comment ai-je pu sortir de ces toiles d'araignées sachant que le chemin était très étroit et en serpentin, comment n'ai je pas de toiles d'araignées sur un centimètre de mon corps ? A l'époque, j'ai trouvé cela aventureux, aujourd'hui je sais pertinemment l'importance de ce premier rite initiatique de mes esprits guides.

A bientôt ....

Voir les commentaires

Chamane ?

Publié le

Plusieurs observateurs ont noté que les chamanes ressemblaient davantage à des psychanalystes qu'à des psychopathes. Selon Métraux en 1944 "il définit le chamane comme tout individu qui dans l'intérêt de la communauté, entretient par profession un commerce intermittent avec les esprits ou en est possédé."

Certains anthropologues ont observé dans les années 50 les propriétés des hallucinogènes utilisés lors des rites et cérémonies par les chamanes ; leurs conclusions furent suprenantes car ces hallucinogènes renfermaient des molécules dont le profil était similaire aux substances secrétées par le cerveau humain. Ce qui démontrait clairement que leur fonctionnement reposait sur les modifications des échanges chimiques du cerveau et non sur la superstition ou l'autosuggestion. Du coup, les chercheurs ont fini par considérer les chamanes comme des guérisseurs mais aussi comme des producteurs sophistiqués de sens. A partir de là, le chamane fût considéré comme un médecin de l'âme. L'on considère que le chamanisme est une autologie ou bien une étude de soi.

D'après le récit de Wenceslas Sierochevski, un chamane lui confia ce qui suit : "Nous n'assumons pas cette vocation sans en payer le prix. Nos maîtres (les esprits) nous surveillent jalousement et malheur à qui les déçoit ! Nous ne pouvons pas nous désister : nous n'avons pas le droit de mettre un terme aux rites chamaniques. Pourtant, nous ne faisons aucun mal ..."

Etre Chamane implique énormément de points, je dois en clair pratiquer et ne pas cacher mes dons sinon il risque de se manifester sous la forme de sueurs sanguinolentes ou d'un raptus violent ou encore une crise d'épilepsie ; c'est ce qui m'est arrivé le 21 janvier 2013, pendant la nuit du 20 janvier, j'avais envie de vomir, j'avais des vertiges très forts, je me suis levée pour aller au petit coin, et là je me suis effondrée par terre ! J'étais en train de perdre conscience quand finalement ma tête a heurté le sol de ma chambre et je me suis relevée dans un état critique. Le lendemain matin, j'ai appelé mon médecin traitant qui m'a orientée directement vers les urgences (je ne tenais pas debout, envie de vomir, perte de conscience, difficultés respiratoires importantes, déshydratée, impossible de parler normalement, confusions totales ...) de part mon état, les urgences m'ont prises de suite, je suis passée devant une liste de malades bref malgré tout ceci tous les examens que j'ai effectués étaient corrects et surtout normaux. Je compris à ce moment-là que si je désobéissais une autre fois à mes esprits en refusant de m'exécuter en tant que chamane, je pourrai le regretter. J'ai eu plusieurs traitements dont les symptômes de l'épilepsie ... pendant 15 jours.

Le chamanisme est une souffrance et un combat de tous les jours et instants. Les personnes auxquelles j'en parle ne comprennent pas ma fonction. Médium, voyant ???? Notre fonction consiste à rééquilibrer les énergies sur un sujet et un mal ou une situation précise. Nous devons respecter nos maîtres puisque ce sont eux qui nous guident, ils nous parlent ; nous devons suivre à la lettre le rite. Tous les rituels sont différents suivant le cas, la situation, le problème ... Pour moi, tout se passe dans ma "tête", il est en effet très rare que j'utilise des objets spécifiques, on verra plus tard peut être.

A bientôt pour de nouvelles révélations ...

Voir les commentaires

L'Histoire

Publié le

Je travaille depuis quelques semaines sur la quête du graal, je suis passionnée par cet épilogue ; Brocéliande représente pour moi un lieu mythique, il se perpétue des légendes, des symboles, des pierres sacrées bref ... la magie ! Dans ce lieu ont vécu Merlin, la fée Viviane, le Roi Arthur, sa soeur Morgane et perdurent des légendes.

Les spécialistes savent, en effet, depuis 1932, mais cela ne se sait pas automatiquement, que les Druides et les Brahmanes étaient des prêtres d'une même et unique religion. On sait également (la tradition remonte à plus de 6000 ans) que chez nos ancêtres, la religion était affaire de spécialistes qui se réunissaient dans des Temples-forêts pour pratiquer leur culte par groupe de 40 à 50 membres, à l'abri du regard des profanes et leurs prières n'étaient que sagesse, force et beauté. Ils y pratiquaient la célébration de la Grande Déesse Devî-Mahatmyâ.

(Extraits de Louis-Charles Prat - La quête du Graal)

Voir les commentaires

1 2 > >>